Banque Delubac & Cie

Banque Delubac & Cie

Implantée au Cheylard depuis 1924, la Banque Delubac & Cie est une institution financière à taille humaine. Caractérisée par le fait qu’elle est détenue par ceux qui l’animent, c’est l’une des rares banques françaises à être totalement indépendante.

Aujourd’hui, la Banque Delubac & Cie a étendu son activité à Toulouse, Lyon et Paris. Les effectifs sont, ainsi, passés de 5 collaborateurs en 1988 à 180 en 2015. Cette croissance permet de mieux répondre aux attentes des clients qui souhaitent bénéficier de services sur mesure.

La banque Delubac & Cie est spécialisée dans quelques domaines d’expertise :

- La banque des entreprises, affacturage, escompte, Dailly, comptes courants etc … ;

- La banque de gestion d’épargne ;

- La banque des administrateurs de biens ;

- La banque judiciaire ;

- La banque d’affaires.

Chaque branche bénéficie d’outils et de produits parfaitement adaptés aux attentes des clients, aussi bien en termes de conseils que de services.

L’histoire d’une banque atypique

1924 : Création d’une banque commerciale par Maurice Delubac à Le Cheylard, en Ardèche.

1976 : Un changement de statut s’opère, la banque devient une société en commandite.

1988 : L’année marque le début d’un développement des activités de niche (entreprises en difficultés par exemple).

1995 : Développement de la branche d’affaires et spécialisation dans le service bancaire aux cabinets d’administrations de biens.

1996 : La branche judiciaire est créée. Le développement de la banque s’étend en province avec l’ouverture d’agences à Toulouse et Lyon en 2004.

2000 : Création de la filiale Delubac Asset Management.

2008 : Ouverture de la branche « banque d’affaires », offrant des services de haut et de bas bilan aux entreprises : fusions-acquisitions, introductions en bourse, levée de fonds.

Les valeurs et l’esprit Delubac & Cie

La Banque Delubac & Cie tient à son indépendance depuis sa création, un souhait qui se traduit notamment par le maintien du siège social au Cheylard. Croissance et diversification à outrance ne sont pas des objectifs visés par la banque pour qui l’essentiel réside dans la relation de confiance qu’elle entretient avec ses clients.