Adrien Troussel

Paris, France

Petit, j’ai réalisé mes premiers clichés, armé d’un Semflex puis d’un Canon FX, sous l’œil avisé de mes père et grand-père. Le cadre et la prise de vue deviennent rapidement une passion, alimentée par les cours de peinture de ma grand-mère qui m’initie au contraste, à la luminosité, aux couleurs … Quelques années de pratique, des centaines de clichés et quelques toiles plus tard, je fais l’acquisition d’une caméra DV, et je pars en Italie filmer une classe de découverte. C’est une révélation ! Dès lors, je sais que ma passion deviendra mon métier. – Je choisis et passe un BTS audiovisuel, options image et exploitation. Après quelques expériences professionnelles, je désire partir à l’aventure et parfaire ma formation de Chef-opérateur. Je rencontre Raoul Coutard à la Cinémathèque Française. Il me conseille de postuler au Cinéma des Armées, l’ECPAD : je m’y engage pour cinq ans sous le statut de militaire, pendant lesquels j’y travaille comme Chef-opérateur image. Beaucoup des tournages auxquels j’ai participé ont pris des tournures d’expédition : plusieurs missions en Afghanistan, parfois sous le feu, la traque des enregistreurs de vol de l’AF 447 au milieu de l’Atlantique, le circuit de ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises, une plongée en sous-marin nucléaire … Ces tournages ont été d’une richesse professionnelle incroyable de par la mission qui m’était donnée de les mettre en images et en lumière. J’ai également participé au tournage de la série documentaire « Les Combattants de l’Ombre », réalisée par Bernard Georges et produite par ARTE. Enfin, j’ai aussi tourné les images de certains des plateaux TV du « Journal de la Défense », magazine mensuel diffusé sur La Chaîne Parlementaire. Pendant ces cinq années, je me suis perfectionné en tant qu’opérateur Steadicam, équipement que j’affectionne particulièrement pour la liberté de création d’image qu’il permet, en procurant fluidité et dynamisme dans la prise de vue. J’ai mis fréquemment en œuvre ce matériel lors des tournages de plateaux TV et d’événementiel. – Aujourd’hui, j’ai rejoint la vie civile avec une maturité professionnelle enrichie de ces expériences diverses, en quête de nouvelles possibilités d’exprimer par l’image un regard sur le monde. Je suis disponible et prêt pour répondre aux exigences de chef opérateur, opérateur Steadicam et cadreur sur des films, des documentaires, des reportages, des plateaux, des évènementiels ou bien encore sur des publicités.

  • Work
    • Intermittents Du Spectacle