Amin Hicham

Redécouvrir la banalité.

Pour transformer, modifier, étonner, parfois, il suffit d'exposer.

En se promenant avec mon appareil à photos, souvent je n'ai idées de ce que je vais photographier; si je suis décontracté le résultat des captures se penche vers l'abstraction ou le sujet photographié ne peut pas être facilement identifiable. Simplement je les qualifie par photographie artistique.

Solitaire souvent, ce sont ces moments de solitude qui font que j'éprouve cette relation entre moi et l'outil, quand je suis prêt de mon modèle, je sens une attirance par les sensations positives que me procure cette harmonie entre la forme, la couleur et la lumière. Et quand je suis comme je suis chaque jour, mes photographies sont plutôt une sorte de reportage, un mélange entre la description du quotidien, de ce qui m'entoure ou m'interpelle et la dénonciation.