La Rencontre Annuelle des Réalisateurs Tunisiens

La rencontre annuelle des réalisateurs tunisiens est un nouveau né. C'est une initiative associative et citoyenne qui s'est donnée comme objectif de participer à la diffusion du film tunisien et à la démocratisation de la culture cinématographique en vue de mieux faire connaitre les dernières productions et de forger une meilleure réceptivité publique.

Cette initiative entreprise par notre collectif de l'Association des Réalisateurs de Films Tunisiens (ARFT) est en réalité nourrie par un double constat : celui du manque flagrant de visibilité des productions cinématographiques de la grande majorité des cinéastes, jeunes et moins jeunes, et par l'attente incontestable du public tunisien de découvrir de nouvelles réalisations susceptibles de le concerner.

La pari consiste à programmer tous les films produits lors de l'année écoulée, les longs et les courts, de fiction, d'animation ou documentaires, et d'impliquer le public le plus large possible en lui proposant outre l'opportunité de voir le maximum de films tunisiens, un espace de rencontres avec les cinéastes apte à nourrir l'échange, la réflexion et le débat.

Cette année et pour sa première édition, La rencontre annuelle des réalisateurs, aura lieu à Tunis mais elle ambitionne de devenir itinérante.

Le festival rendra hommage à l'un des cinéastes pionniers pour vivifier notre mémoire collective et jeter les ponts entre les anciens et les jeunes talents. Pour cette session nous accueillerons Hamouda Ben Halima, auteur de l'inégalable Khelifa Al-Agra' (1969), avec une rétrospective de ses films les plus marquants.

Un jury de professionnels Tunisiens attribuera une récompense aux meilleurs films (documentaire et fiction, court et long, animation) afin d'encourager notamment les jeunes talents et de contribuer un tant soit peu à une synergie créative et entreprenante.

La rencontre annuelle des réalisateurs tunisiens se déroulera du 17 au 19 février 2012 dans trois salles de la capitale (Ibn Khaldoun, Ibn Rachiq et 4ème Art).