Frédéric Goré Bi

FREDERIC GORE BI, un agitateur d'idées

Après son bac A2 au lycée municipal d'Abobo en 2000, Frédéric Goré Bi s'inscrit à la faculté des lettres de l'université de Cocody. Quoi de plus normal pour ce féru des lettres que ses camarades de lycée appelaient ''l'académicien'', en référence à la célèbre académie française et ses illustres pensionnaires. Toute une légende.

Mais c'est avant tout l'actualité, la politique et le sport qui exercent une véritable attraction sur cet originaire de Zuénoula dans la région de la Marahoué au centre ouest de la Cote d'Ivoire. Il ne peut se dérober à la passion qui l'a toujours dévoré depuis sa tendre enfance. Il choisit alors d'entrer en journalisme, comme d'autres choisissent d'entrer dans l'armée. Question de vocation. La même année, il passe avec brio le test d'entrée à l'institut des sciences et techniques de la communication (ISTC). Frédéric Gore Bi y passe deux années, sanctionnées par un DISCOM (diplôme supérieur en communication).

Mais la perte de son géniteur le 17 septembre 2001, va contrarier un temps soit peu son parcours. Il ne parvient à achever le cursus complet de quatre ans qui lui conférerait le statut de journaliste. Qu'à cela ne tienne. Une pige d'un an au journal d'entreprise ''CNPS INFOS'' de la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) en 2004, le conforte dans sa volonté de réaliser son rêve. Celui d'être un journaliste confirmé et reconnu par tous. Toujours la soif d'apprendre, Frédéric Goré Bi, s'inscrit en 2009 au centre de formation pratique et de perfectionnement des métiers de la communication et de la culture (CFOPMCC) de Radio Elit'. Il y reçoit en trois mois une formation pratique en journalisme radio, et intègre par la même occasion la rédaction de cette radio de proximité. Il est tour à tour présentateur de flash d'information, producteur, co présentateur et présentateur de plusieurs émissions. En 2010 sa carrière journalistique va connaitre une ascension fulgurante.

En effet, il participe cette année à un concours de recrutement des correspondants régionaux du site d'information de proximité www.avenue225.com. Son chemin croise celui d'Israël Yoroba (président fondateur des avenues Afrique) qui va jouer un rôle prépondérant dans sa carrière. Après avoir satisfait au test de sélection, il suit une formation en traitement de photo, en webbloging et en écriture journalistique pour le web. Correspondant d'avenue225 à Bouaké, il assure pour quelques mois