Candide DeVoltaire

Durant ma vie, j'ai rencontré plusieurs philosophies. Premièrement, c'était la philosophie de Pangloss. Son optimisme disait que tous les évènements que tout était pour le mieux. Au contraire, le pessimisme et réalisme de Martin m'a montré la réalité de monde rempli de malheur. J'ai rencontré les chrétiens et les athées, qui ont disputé des nuances de l'existence d'un dieu qui nous protégeait. J'ai observé et vivais ses philosophies et à la fin de ma grande aventure, je me suis rendu compte que je préférais mon jardin à Constantinople. Mes aventures m'ont montré l'inutilité de toutes ces philosophies. Les actions de ma professeure Pangloss envers la noyade de l'anabaptiste. Les chrétiens qui choisissaient de ne pas aider et les athées qui disputaient avec nous quand Pangloss avait besoin d'aide chirurgical en Hollande. Chaque adhérent d'une philosophie a perdu son temps en pensée et disputé, pendant que le monde souffrait. Le problème que j'ai trouvé dans la philosophie est qu'il exige que les personnes se tiennent tranquilles en pensant et ne demande pas l’action.

L'action contre les malheurs de la vie venaient de l'anabaptiste. Il n'était pas ostentatoire dans ses croyances. Il ne prêchait pas sa philosophie. Il a seulement voulu aider les personnes et changer le monde pour le mieux. Il a aidé Pangloss et moi sans rien demander en retour. Dans le bateau à Lisbonne, il a offert à un triste enfant tout ce qu'il gardait sur lui-même. Il a même essayé de sauver un matelot qu'il ne connaissait pas juste avant qu'il ait noyé et je suis resté en le regardant. L'anabaptiste était une des seules que j'ai rencontrée pendant mes voyages qui n'étaient pas absorbés dans les opinions et les philosophies. Il était le seul qui m'a aidé et activement changé la situation qu'il vivait. C'était de lui que j'ai appris ma philosophie de s'occuper de mon jardin.

La veille, Pangloss et Martin ont toutes les opinions à propos de la vie qui sont rendues ennuyeuses à Constantinople maintenant que l'aventure est finie. Moi je suis satisfait de mon jardin. C'est difficile à m'ennuyer quand je fais ma part à changer le monde, même si c'est seulement dans mon petit jardin dans un coin de Constantinople.