Dora Doulebov

Odessa, Ukraine

Bonjour. Je m'appelle Dora Doulebov et je vis en Ukraine. J'ai un copain, Yanek Kaliayev, et nous sommes ensemble depuis quelques mois. J'étudie la chimie et je passe le temps à me promener en rêvant.

Mon père était un politicien en Russie et depuis un jeune âge, je pouvais voir qu'il abusait de son pouvoir politique et en même temps, il m'a maltraitée aussi. C'était à ce moment-là que j'ai décidé que je ne voulais jamais être comme lui et que je déteste la tyrannie. Je ne pouvais pas vivre avec lui plus longtemps.

Quand j'avais 20 ans, j'ai déménagé à Odessa en Ukraine. Je me suis installée assez confortablement dans un petit appartement et après dix ans j'ai rencontré Yanek, mon copain. Selon lui, c'est important que la justice soit réalisée et il s'est impliqué dans les protestations qui se passent en ce moment en Ukraine.

Selon moi, la justice est très importante, alors pour moi, l'injustice avec laquelle le gouvernement ukrainien traite le peuple ukrainien est atroce. Je veux vraiment que je puisse faire quelque chose pour éradiquer la souffrance du peuple. Mais, je crois que si je me joigne au mouvement des droits et de la justice en Ukraine, je deviendrai prisonnière de mes choix. La lutte pour la justice mène des conséquences. Les protestataires doivent prendre sur eux le malheur du monde et ceux qui aiment vraiment la justice n'ont pas droit à l'amour.

L'amour est important pour moi. Selon moi, il y a deux différents types d'amour. L'amour absolu est le sacrifice de tout, sans espoir de retour. Moi, j'aime l'amour plus simple, avec les têtes qui se courbent et les bras ouverts. Quand on est impliqué trop dans la justice, on n'a pas le droit à cet amour. On ne peut pas oublier les horreurs et l'inégalité du monde pour avoir un seul moment d'égoïsme avec notre partenaire. Je pense qu'une vie comme celle-ci m'apportera la tristesse. Alors, j'ai choisi de ne pas me joindre aux protestations avec Yanek. Il est peut-être capable de m'aimer même s'il est impliqué dans les protestations pour la justice. Mais pour moi, il est important que j'aie la chance d'aimer simplement et librement. J'aide quand même, avec des mots et des dons, mais sans être trop impliquée.

Je suis divisée en deux, entre le désir de mon cœur : de battre pour les droits de l'homme; et le raisonnement de ma tête : une vie sans amour m'apportera la tristesse.

  • Work
    • Chimiste