Hyun-Su Foka

Pyongyang, Corée du Nord

Il y a deux mois que je suis enfin sorti de la prison. Je voulais tellement trouver ma famille, alors je suis passé ces deux mois en essayant de les trouver. Enfin, une autre serveuse au bar dont Ho Sook a travaillé m’a dit ce qui est passé.

Je suis un échec. Toute ma vie était définie par la souffrance, je devais la subir, et je devais la forcer sur les autres. Le monstre me contrôler et il a gagné mon âme. Qui suis-je? Je suis le monstre.

Avant que j’aie été emprisonné, je pensais que la liberté coutait chère et que ceci voulait dire que la liberté valait chaque sou. Maintenant je comprends le message de Kaliayev. Ce n’est pas difficile d’atteindre la liberté physique. Mais la liberté de l’âme de se débarrasser de ses péchés est seulement garantie avec le mort. Une mort pour la mort, une mort pour le péché. Je vois la vérité maintenant.

Qui suis-je? Je suis l’homme qui a construit sa vie en cherchant la liberté jusqu’à ce que, au lieu de s’échapper de l’emprisonnement, je la chassasse par accident. Je suis l’homme qui contient le monstre. Je suis l’homme qui n’est pas peur de la liberté éternelle.

Je ne pas peur, Hana. Je te reverrai bientôt.