Manuel Garcie-Kilian

Artist in Nantes, France

Manuel Garcie-Kilian

Artist in Nantes, France

View my photos

COMÉDIEN

Manuel Garcie-Kilian est né en 1988. Il a commencé le théâtre au sein de la troupe de Badassac dans le sud de la France. Puis, il a étudié à l'école du Théâtre National de Bretagne où il a travaillé notamment avec Christian Colin, Claude Régy, Roland Fichet, Bruno Meyssat, Loïc Touzé, Christine Letailleur, Eric Didry, Marie Vayssière, Françoise Bloch, Cedric Gourmelon, Arnaud Meunier, Anton Kouznetsov... A la sortie de l’école, il joue sous la direction de Stanislas Nordey, « 399 secondes » de Fabrice Melquiot créée lors du festival Mettre en Scène 2009, repris à Théâtre Ouvert à Paris en 2010. La même année, il est dans « Anatomie 2010 » de Roland Fichet présenté à Mettre en Scène et repris au Théâtre de l’Est Parisien, puis dans « La Triste Désincarnation d’Angie la jolie » mise en scène par Marine de Missolz, création au Trident de Cherbourg, mais aussi dans « le Château de Wetterstein » de Frank Wedekind, mise en scène de Christine Letailleur, créé au Théâtre Vidy-Lausanne. Il participe à l'EPAT numéro 10 à Théâtre Ouvert, dans la mise en espace de Jean-Christophe Saïs du texte « Tout doit disparaître » d'Eric Pessan. Après « Meanings » mis en scène par Pierre Sarzacq créé au Mans en 2011, il joue l’année suivante dans « Le Banquet ou l’Éloge de l’amour » de Platon adapté et mis en scène par Christine Letailleur dont il est l’assistant à plusieurs reprises, notamment dans « Phaidra » d’après Yannis Ritsos où il est également comédien (2013). Cette même année 2013, il lira « Erwin Motor, dévotion » de Magali Mougel, dans une mise en voix de Sebastien Bournac. Il participe au spectacle de rue « BIP » de Pierre Sarzacq, création à Aurillac durant l’été 2014. Cette même année, il joue dans « Hinkemann » mis en scène par Christine Letailleur au Théâtre National de Bretagne et repris, en 2015, au Théâtre National de la Colline à Paris. A partir de novembre 2015, il jouera le rôle de Danceny dans « Les Liaisons Dangeureuses » adapté et mis en scène par Christine Letailleur, création Théâtre National de Bretagne puis tournée, notamment au Théâtre National de Strasbourg et au Théâtre de la Ville à Paris. En 2017, il jouera Louis dans « Juste la fin du monde » de Jean-Luc Lagarce, création à Nantes, mise en scène de Clément Pascaud.