Maud Graham

Ma vie avant, avec et après

Ma vie avant le meurtre de Jesie Dubuc me donnait l'impression que la beauté et la richesse rendent votre vie plus facile mais après j'ai appris quelque chose à propos de la richesse superficielle. Avant j'étais jalouse d'elle, mais en apprenant plus à propos de sa vie je voyais qu'elle était souvent seule, même si elle avait plusieurs hommes qui la chassaient. Après le meurtre de Jessie j'ai venu à voir que les parties de ma vie qui étaient l'opposé de celles de Jessie était celles que je suis plus chanceux à avoir. J'ai une famille à la maison, ils sont vivants et saine, puis ils m'aiment. Je vis dans une petite maison mais c'est plein de choses j'adore profondément. Ceci m'a aussi aidé à voir que travailler si fort au travail pour la richesse monétaire ne me rendrais pas heureux dans ma vie personnelle. Les meurtres de Fabien Marchand et Frank Potvin m'ont aussi affecté. J'ai un fils que j'essaie de protéger avec tout mon esprit. Je vois au travail où les drogues peuvent rendres les jeunes. Ceci brise mon coeur puis me rend peur en même temps. Tout ce que je veux c'est pour Maxime de rester en sécurité et qu'il apprécie ou au moins comprend mes gestes. Mais Maxime est en train de grandir et faire ses propres décisions. Je comprends maintenant que même si j'ai fais des mauvaises décisions quand j'étais jeune, je dois mettre mes confiances dans Maxime et le guider au lieu de le forcer.

Mes réfléxions sur ma vie, sur la vie

Ce chapitre de ma vie m'a aidé à prendre plusieurs grandes décisions pour entrer les prochaines chapitres de ma vie avec du succès. Quand j'étais jeune j'ai pensé que je pouvais effacer mes erreurs par me plonger dans une carrière altruiste. Mais en travaillant tout le temps j'ai oublié qu'il y des autres aspects importants dans ma vie. J'essayais à toujours impressionner ceux qui m'entourer, mais je perder du temps. Je n'ai pas pris assez de temps avec Maxime et je s'inquiéter toujours de mon apparence physique pour Alain. Je pensé plus de mon apparence que de lui. Mais quand la femme de Provencher est décédé si soudainement j'ai réalisé mes erreurs, s'inquiéter c'est gaspiller du temps. J'ai passé a deux points opposé dans ma vie: la rébellion dans ma jeunesse et la conformité dans ma vie adulte. Ces deux extrêmes ne sont pas idéelle, mais si je ne les a pas vis je n'aurais pas l'opportunité de s'installer à cette moyenne confortable aujourd'hui.